Mes années d’expérience en tant qu’agente de voyage m’ont inculqué les valeurs d’un bon itinéraire. S’il est bien conçu, avec des critères et de la cohérence, il te permettra de te détendre et de profiter pleinement de ton voyage.

Mais aujourd’hui, je ne veux pas seulement partager avec toi ce qui, à mon avis, est le meilleur itinéraire possible pour visiter l’Argentine en un mois. Je veux aussi te donner tous les outils et les clés pour que tu puisses concevoir tes propres itinéraires sur n’importe quelle destination future.

Commençons…

 

Pourquoi as-tu besoin d’un itinéraire?

Pour moi, c’est la base de tout voyage. Si la base n’est pas ferme, tout s’effondre. En plus…

 

  • Tu économiseras de l’argent

Il existe une règle de base dans le tourisme moderne (+ ANTICIPATION – COÛT). Plus tu faits tes réservations rapidement, moins chères tu les paieras.

Une fois ton itinéraire bien établi, tu peux commencer à faire tes réservations à l’avance. Je te recommande de commencer par les vols qui, dans ce cas, constituent le pourcentage le plus important du coût du voyage.

 

 

  • Tu gagnerez du temps

Une fois que tu l’auras clairement saisi sur papier ou sur ton ordinateur, tu verras l’ensemble plus clairement. Tu pourras alors réserver tes services, planifier tes activités de manière organique sans laisser les détails au hasard.

 

 

Qui n’a PAS besoin d’un itinéraire ?

 

Si tu as l’esprit d’aventure et que tu aimes partir sac à dos, alors tu n’as pas besoin d’itinéraire. Le meilleur conseil que je puisse te donner est : laisse-toi aller.

Il est très facile de voyager en Argentine. Il est facile de se déplacer d’un endroit à l’autre et les gens sont généralement très amicaux avec les voyageurs. Tu n’as pas non plus besoin d’un gros budget pour le faire. Il existe des options pour toutes les dépenses. En fait, mes premiers voyages se sont faits sous une tente, en auto-stop et presque sans argent. Alors n’hésite pas et pars à l’aventure.

Quoi qu’il en soit, consulte l’itinéraire pour avoir une vue d’ensemble de toutes les options que tu pourrais avoir.

 

 

Les 6 erreurs les plus fréquentes dans un itinéraire

 

1. Visiter trop de destinations.

 

C’est l’erreur numéro une de tous les voyageur. Lorsque nous voyageons, nous voulons profiter au maximum de notre temps et tout connaître. Pourquoi ? Parce que nous pensons que nous ne reviendrons jamais et que nous ne voulons rien manquer.

Combien d’articles de voyage avez-vous lu stipulant ceci: « Tout ce qu’il faut faire à…, les incontournables à…, les indispensables à…, Ce qu’il ne faut surtout pas manquer à… ? Et bien sûr, cela nous met sous pression parce que nous ne voulons rien manquer.

Avant de commencer à planifier, nous devons nous arrêter et réfléchir à l’objectif principal de notre voyage : faire un marathon fatiguant pour publier des centaines de photos sur nos réseaux sociaux ou profiter du voyage et vivre des expériences enrichissantes ?

Et ne t’ inquiéte pas si tu laisses quelque chose de côté. Considére cela comme une excuse pour revenir. Laisse tes obligations à la vie quotidienne. Tu n’es donc pas “obligé” de faire autre chose mais l’important est de t’amuser à ta manière.

 

 

2. Les vols en correspondance…. qui ne sont pas en correspondance

 

C’est une énorme erreur ! De nombreux clients m’ont demandé de faire correspondre leur vol international avec un vol intérieur pour leur éviter une nuit d’hôtel à Buenos Aires.

Dans ce cas, il faut penser que l’aéroport de Buenos Aires est en dehors de la ville et que l’aéroport de cabotage est au centre. Il est très difficile de calculer le temps de transfert entre les deux aéroports pour une raison simple. Le trafic.

D’autre part, nous ne devons pas oublier que très souvent, les vols sont retardés, annulés ou reprogrammés. Il peut aussi y avoir une grève. Si cela se produit, non seulement tu manqueras ton deuxième vol, de plus la compagnie n’entraera pas en matière pour un remboursement ou un changement. Alors ne le fait pas. Il est préférable de prendre une nuit d’hôtel et d’éviter du stress inutile.

 

3. Prendre plus d’avions que nécessaire 

 

L’Argentine est un immense pays. Le moyen le plus rapide de le connaître du nord au sud est l’avion. Mais il faut considérer que c’est aussi un pays centraliste, de sorte que la plupart des vols intérieurs font escale à Buenos Aires.

Mais attention, il y a de plus en plus de vols interprovinciaux. Je te recommande donc de faire coïncider ton itinéraire avec ces vols. Tu gagneras du temps et de l’argent et réduiras aussi ton empreinte carbone.

 

4. Ne pas savoir ordonner les destinations

 

La principale caractéristique d’un itinéraire bien conçu est la cohérence. Pour y parvenir, je dispose d’une technique très facile et efficace.

Imaginez un cercle. Placez les destinations que tu souhaites visiter sur la carte (tu peux le faire sur Google Maps). Si, lorsque tu relies les points, un cercle se forme, alors ton itinéraire est cohérent. Si, en revanche, une étoile se forme, alors les destinations sont mal ordonnées.

 

Que vas-tu gagner avec cette technique ?

  • Économiser de l’argent sur les tarifs aériens
  • Éviter les changements climatiques constants
  • Gagner du temps
  • Ne perds pas le sens de l’orientation et souviens-toi de la situation de tes destinations quand tu as terminé ton voyage. (Cela semble être bizarre, mais il y a des gens qui visitent de nombreuses destinations de façon aléatoire et lorsqu’ils rentrent chez eux, ils ne savent pas où ils étaient sur une carte)

 

5. Du temps pour le repos

 

Dans l’empressement de tout voir, on ne comptes pas les jours de détente. Beaucoup de gens pensent que se reposer pendant un voyage est une perte de temps. Mais il est très important de recharger son énergie. C’est simple : si ton corps est fatigué, tu ne pourras pas en profiter à 100%.

 

 

6. N’envisagez pas d’éventuels inconvénients

 

Malheureusement, partout dans le monde, il y a chaque jour des désagréments.  Retards, annulations, grèves, catastrophes écologiques… ou tu pourrais tout simplement rater un vol. Comment éviter que cela ne gâche pas ton voyage ?

Ne faits pas d’excursions, de visites ou de spectacles importants le jour même de ton vol. Un jour, j’ai eu le cas d’un voyageur qui avait acheté pour le même jour des billets très chers pour le Cirque Soleil à Las Vegas dès l’arrivée de son vol. Grosse erreur ! L’homme a manqué son vol et a également perdu ses billets. Laisse-toi toujours une marge de manœuvre d’au moins un jour.

 

Et quelque chose de fondamental ! Aie une bonne assurance voyage.

 

Concernant les itinéraires, je crois t’avoir donné la plupart de mes secrets d’agente de voyage

 

Passons maintenant aux choses sérieuses. Voici….

 

LE MEILLEUR ITINÉRAIRE EN ARGENTINE (1 MOIS)

 

 

BUENOS AIRES

 

Jour 1 – Arrivée à Buenos Aires

 

La majorité des vols internationaux arrivent à Buenos Aires. C’est pourquoi la ville est chargée avec l’accueil des voyageurs.

Si tu arrives après un long vol, je te recommande de prendre ce premier jour en douceur. Installe-toi dans ton logement, récupère du voyage et e fais une promenade après un bon repas.

 

 

Jour 2/ 3 : Buenos Aires

 

La ville est immense et il y a beaucoup à voir. C’est pourquoi je te recommande de passer au moins deux jours entiers à la visiter.

Voici une carte interactive avec les principaux lieux à visiter à Buenos Aires :

 

 

Si tu souhaites sortir de l’agitation de la ville, je te recommande de faire les excursions suivantes :

 

 

 

Mais attention, tout ne se termine pas au coucher du soleil. Ce n’est pas pour rien que Buenos Aires est connue comme la ville ne dort jamais.

La ville a une énorme offre culturelle. Il y a des concerts, des théâtres, des comédies musicales, des spectacles alternatifs, des clubs, des bars et des milliers de restaurants pour tous les goûts et toutes les bourses.

 

Consultez l’agenda culturel dans les liens suivants :

 

 

IGUAZÚ

 

Jour 4 : Buenos Aires – Iguazú

Je te recommande de prendre le premier jour pour t’installer dans ton logement. Il existe de nombreuses offres pour tous les budgets. Si tu voyages entre novembre et avril, réserve ton logement avec piscine.

 

 

Jour 5/6 : Iguazú

Le parc national d’Iguazú est partagé entre le Brésil et l’Argentine. Deux jours suffisent pour découvrir l’une des 7 merveilles naturelles du monde depuis les deux rives.

 

 

Iguazú

 

 

Si tu as plus de temps à ta disposition et que tu souhaites faire de ta visite à Iguazú quelque chose d’extraordinaire, ne manque pas l’occasion de visiter Yacutinga Lodge.

 

NOA

 

 

 

Jour 7 : Iguazú – Salta

Des vols directs relient Iguazú à Salta presque tous les jours.

La ville de Salta, connue sous le nom de La Linda, est la capitale de la province du même nom. Et c’est là que commence ton aventure à travers l’Argentine andine.

Il te faut une première journée pour te promener dans ses rues pittoresques. Tu peux également monter en téléphérique jusqu’au Cerro San Bernardo pour la voir d’en haut. La nuit, la ville est très animée, l’épicentre de la vie nocturne se situe autour de la rue Balcarce.

 

Jour 8 : Salta – Cafayate (196 km)

L’aventure commence. Ce tour peut être effectué avec une excursion, en transport public, en voiture ou même à vélo. Je l’ai toujours fait en voiture. Tu peux t’arrêter où tu veux et conduire à ton tempo. C’est très facile de louer une voiture dans la ville de Salta.

Le premier jour du voyage, tu traverseras l’un des plus beaux paysages des vallées des Calchaquies, La Quebrada de las Conchas. Je recommande de le faire le matin ou l’après-midi pour deux raisons :

  • Tu profiteras d’une meilleure lumière pour tes photos
  • Les températures sont plus agréables

 

El Calafate

 

 

Jour 9 : Cafayate – Cachi (158 km)

L’étape suivante est plus aventureuse, mais elle en vaut la peine. Tu parcourreras une partie de l’emblématique Route 40. Une grande partie du parcours est faite de gravier, il faut donc aller plus lentement.

Dans ce tronçon, tu traverseras la merveilleuse Quebrada de las Flechas et plusieurs villages typiques de la région. Certains d’entre eux sont:

  • Molinos
  • Angastaco
  • Seclantás

 

 

Quebrada de las flechas

 

 

Jour 10 : Cachi – San Antonio de Los Cobres (145 km)

Nous continuons la route 40 en plongeant dans la Puna (Altiplano) jusqu’à ce que nous atteignions San Antonio de los Cobres. Cette petite ville située à 3775 m d’altitude est la deuxième plus haute ville du pays.

La ville elle-même est petite et dispose de peu d’infrastructures. Mais ce qui est merveilleux, ce n’est pas le point d’arrivée, mais l’itinéraire. C’est pourquoi je te recommande de le faire calmement, d’abord pour éviter le mal de l’altitude et ensuite pour profiter pleinement des paysages de l’Altiplano argentin.

 

 

Jour 11 : San Antonio de los Cobres – Purmamarca (155 km)

Nous nous sommes mis en route pour quitter un instant la belle province de Salta et entrer dans la province de Jujuy.  Mais nous devons d’abord traverser la frontière. Et dans ce cas, il ne s’agit pas d’une ligne imaginaire dénuée de sens, mais d’une merveille naturelle : les Salinas Grandes.

 

 

SALINAS GRANDES

 

Après avoir profité de ce paysage extraordinaire, nous commençons à descendre la Cuesta de Lipán jusqu’à ce que nous atteignions l’un des villages les plus pittoresques de la Quebrada de Humahuaca, Purmamarca.

 

 

Jour 12 : Purmamarca

Profite de cette journée pour te reposer, profiter de la ville, de la nourriture locale, de la foire artisanale et des merveilleuses vues du Cerro de los 7 colores.

 

 

Jour 13 : Quebrada de Humahuaca (138 km aller-retour)

Passe une journée entière à découvrir la Quebrada de Humahuaca, site du patrimoine mondial.

Découvre toutes les merveilles que ces villages andins pittoresques ont à offrir :

  • Maimara
  • Tilcara
  • Humahuaca

 

 

 

Jour 14 – Purmamarca – Salta (187 km)

Nous retournons à Salta City pour dire au revoir à la NOA. Tu peux passer l’après-midi à faire des achats d’artisanat local, et dire au revoir au rythme des guitares dans les nombreux clubs folkloriques de la ville.

 

 

CUYO

 

 

Jour 15 : Salta – Mendoza

Les lundis, mercredis et vendredis, Aerolíneas Argentinas propose des vols directs entre Salta et Mendoza.

Mendoza est la province viticole par excellence. Je e suggère de prendre quelques jours pour te détendre et e ressourcer avant de poursuivre ton voyage.

 

Mendoza

 

 

Jour 16/17 : Mendoza

La province offre une grande variété d’hébergements et d’activités de tourisme d’aventure. Tu peux te reposer dans un bel hôtel de charme avec vue sur les Andes. Dégustation de vin. Ou, si tu es une personne des plus actives, tu peux faire du rafting, de l’équitation, du rappel ou du vélo.

Une bonne alternative si tu cherches à te détendre est la Valle de Uco, à seulement 1h30 de la ville.

 

 

 

PATAGONIA

 

 

Jour 18 : Mendoza – El Calafate

Dans ce cas, il n’y a pas de vols directs. Tu dois donc faire une escale à Buenos Aires si tu veux t’y rendre en avion.

 

Bienvenue en Patagonie !

 

Nous commençons par découvrir la petite ville d’El Calafate à pied. Et pourquoi ne pas essayer certaines spécialités de la région.

 

 

Jour 19/20 : El Calafate

Tu dois y consacrer au moins 2 jours pour découvrir les merveilles des glaciers de la Patagonie.

Certaines visites incontournables sont :

 

 

Jour 21 – El Calafate – El Chalten

Tu es un amateur de trekking ? Tu ne peux donc pas manquer l’occasion de découvrir la capitale nationale du trekking. El Chaltén.

Cette ville n’est qu’à 3 heures de Calafate. Plusieurs bus quotidiens relient les deux villes. Soit depuis le centre ville, soit depuis l’aéroport. Une autre possibilité consiste à louer une voiture ou à prendre un moyen de transport privé.

 

 

Jour 22/23 – El Chaltén

Cette journée peut être consacrée à choisir l’un des nombreux sentiers de randonnée qui existent. La plus célèbre, la Laguna de los Tres, est un voyage de 8 heures qui couvre 25 km. jusqu’à ce que tu atteignes l’un des paysages les plus impressionnants de Patagonie.

 

 

Laguna de los tres, El Chaltén

 

 

Jour 24 – El Chaltén – El Calafate

Après avoir recharger nos batteries, nous retournons à El Calafate.

 

 

25e jour : El Calafate – Ushuaia

Et pour terminer cette tournée, quoi de mieux que de visiter la fin du monde. Il y a des vols directs depuis El Calafate tous les jours avec Aerolineas Argentinas.

 

 

Jour 26/ 27/ 28 : Ushuaia

Je recommande 3 jours pour découvrir la capitale de la Terre de Feu, ses environs et ses parcs nationaux.

 

 

Ushuaia

 

 

Jour 29 : Ushuaia – Buenos Aires

Et nous rentrons à Buenos Aires pour dire au revoir à l’Argentine. Comment ? Au rythme du 2×4. Voici une carte interactive avec les meilleures tanguerías de Buenos Aires.

 

 

 

 

Jour 30 : Retour

Prévois suffisamment de temps pour te rendre à l’aéroport. Attention au trafic. Si tu pars en semaine, prévois au moins 4 heures de trajet depuis ton logement.

 

 

Et comme une chanson de Vox Dei : “Todo concluye al fin, nada puede escapar…” (tout se termine enfin, rien ne peut s’échapper). Et cette aventure est terminée.

J’espère que tu as aimé et surtout qu’il te sera utile.

Maintenant, à ton tour…

 

 

Quel est ton principal critère pour concevoir tes itinéraires ?

 

Je te lis dans les commentaires…

 

 

  • Pour concevoir cet itinéraire, j’ai utilisé des dates réelles (du 1.11 au 30.11.2019) pour correspondre au plus grand nombre possible de vols sans escale.
  • Selon cet itinéraire, le total des vols intérieurs produirait un total de 1341 kg de CO2. Il est possible de compenser cette empreinte en faisant un don de 9 USD à une organisation de protection de l’environnement comment ? par le biais de ce lien ceroco2.org. N’oublie pas que rendre les voyages plus éthiques est la responsabilité des voyageurs.
  • Que faire si tu n’as pas un mois de libre ? C’est simple, il faut se concentrer sur une région. J’ai divisé cet itinéraire en 5 sections pour te permettre de le partager plus facilement et de choisir les étapes qui correspondent le mieux à tes intérêts et au temps dont tu disposes.Le plan de vol utilisé est le suivant :